??????????????????
??????????????????
Commune de Momerstroff
Commune de Momerstroff

La 1ère guerre mondiale

  Le 3 août 1914, l'Allemagne déclarait la guerre à la France et le 4 août, c'était au tour de l'Angleterre de déclarer la guerre à l'Allemagne.

  Concernant Momerstroff, on peut suivre la situation grâce à une Schulkronik tenue par l'instituteur.

  Dès le samedi 01 août, vers 19 heures, un télégramme informa la municipalité de la mobilisation générale. Des messages spéciaux arrivèrent dans la nuit avec les différents ordres d'appel sous les drapeaux pour les hommes jusqu'à 45 ans.

  Six hommes de Momerstroff étaient concernés : CRAUSER Nicolas et KOCH Auguste partirent la nuit même pour Metz. VETZEL Michel et HALLINGER Louis partirent le 2 août et les permissionnaires HESTROFFER Jean-Pierre et LEMAL Martin rejoignirent leurs unités le 8 août pour être dirigés sur le front de l'Argonne.

  Le 20 août 1914, les hommes de la 1ère Réserve Territoriale furent appelés, soit 11 hommes de 17 à 45 ans.

  En février 1915, il y avait 63 ménages à Momerstroff pour 226 habitants, dont 24 enfants de moins de 6 ans.

  Le 31 mars 1916, Catherine FRISCH, Nicolas LEMAL, Adolphe MICK, Catherine SCHLOUP et Marie WEISSE, après avoir été interrogés, ont été déclarés avoir une instruction suffisante et aptes à être libérés de leurs obligations scolaires. En fait, l'instituteur ajoutait qu'ils ont été libérés aussitôt pour pouvoir participer aux travaux des champs : ils avaient entre 13 et 14 ans ... .

  A la rentrée de 1916, Hippolyte BERTRAND, instituteur depuis 1879, prit sa retraite et fut remplacé par Nicolas EVEN, originaire d'Oberkontz et libéré par l'armée pour cause d'invalidité.

  L'armistice était signé le 11 novembre et les soldats allemands quittèrent le village les 21 et 22 novembre.

  Le 28 novembre 1918, on reconstitua le conseil municipal sous la conduite du doyen du village Nicolas CRAUSER, maréchal ferrant. Jean-Pierre HESTROFFER devint maire.

  Nicolas EVEN rouvrit l'école le 2 décembre pour y enseigner le français; il écrivait alors la fin de la Schulkronik... .

 

LE TERRAIN D'AVIATION : La Schulkronik parle du terrain d'aviation du Hochwäldchen situé à droite de la route venant de Boulay, avec des pistes perpendiculaires à celle-ci.

  Le 25 août 1915, on y signale 62 avions français qui exécutent un raid sur les fonderies sarroises. Le 11 novembre 1916, vers 15 heures, un combat aérien terrorisa les villageois qui depuis plusieurs nuits étaient survolés par des escadrilles allant pilonner la Sarre.

  En 1918, on élève 25 à 35 hangars d'avions en planche et on balise un terrain fictif avec des lampes multicolores pour tromper l'ennemi. Ce "faux terrain" se trouvait entre le village et le café KOCH (en direction de Niedervisse).

  Le 2 juillet 1918, les Allemands installent tout près du village, sur la route de Niedervisse, un canon à tir rapide très vite surnommé Der Spritzer (Le Cracheur).Sur la colline de Halling (Schnauberg), une batterie de DCA composée de 5 canons et d'un projecteur installé dans le Buchwald deviennent opérationnels.

  Dans la nuit du 23 au 24 août, un avion survola le village. Pris à partie par la DCA, il lâcha sa bombe sur le village tuant Barbara HALLINGER DALSTEIN et Nicolas KOCH et blessant Marie et Jean-Pierre KOCH. On accusa le Spritzer de cette catastrophe et sur demande de la municipalité, il fut déplacé vers Condé-Northen. Le 24 septembre 1918, la batterie de DCA est démontée.

Les victimes de Guerre furent les suivantes :

  BRISTIEL Louis, tombé en 1915.

  VETZEL Emile, décédé à l'hôpital de Insterburg le 17/06/1915.

  HOCHARD Nicolas, 1915.

  LEMAL Martin, tué près de Lahti (Finlande) à 26 ans le 29/04/1918.

  FRESE Henri, 1918.

  KOCH Nicolas et HALLINGER Barbe, tués le 23/08/1918 par une bombe d'avion.

 

La seconde guerre mondiale

La commune fut évacué le 18 mai 1940 vers le Puy-de-Dôme pour quelques semaines.

Les Malgré-Nous victimes de guerre sont :

   KREMER Nicolas, 1943

   SCHMITT Etienne, 1943

   COLBUS Nicolas, 1944

   BRISTIEL Etienne, 1944

   JENCZAK Christine, déportée; mourut en 1945

 

Momerstroff fut libéré de l'occupation allemande par le XXème corps américain le 25 novembre 1944.

Programmation 2017 :

Samedi 08 juillet : Brocante

Dimanche 10 sept. : Marche

Samedi 23 sept. : Fête de la Bière

Samedi 25 nov : Beaujolais

Dimanche 03 déc. Noël des enfants.

Mairie de Momerstroff
1, Place Crevant-Laveine

57220 Momerstroff

mairie-momerstroff@wanadoo.fr

Tél / Fax : 03 87 57 40 18

Permanences

Le Maire le samedi de 11h00 à 12h00.

Les adjoints le mardi de 19h30 à 20h30.

La secrétaire de mairie le jeudi de 08h30 à 12h30.

La salle

Cliquer sur la photo pour accéder aux informations concernant la location de la salle.
Météo Momerstroff
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Commune de Momerstroff, 57220